Visite du Mac/Val, musée d’art contemporain

Dans le cadre du cours “Kitsch et Art”, nous sommes allés à Vitry-sur-Seine en banlieue parisienne pour visiter le musée d’art contemporain Mac/Val. Là, une conférencière nous a guidés à travers l’exposition temporaire “Let’s dance”, où nous avons découvert le point de vue de nombreux artistes sur la fête et le monde de la nuit ; sur le côté jovial de la fête, mais aussi la fête envisagée comme une obligation sociale, un facteur de discriminations ou un lieu trompeur où, bien qu’on est entouré de beaucoup de monde, on se sent parfois bien seul …

Photos : Cécile Ehrhart

We cannot display this gallery

Visite du Mac/Val

Nous voici à la découverte du musée du Mac/Val, musée d’art contemporain situé en banlieue parisienne proche, à Vitry sur Seine. C’est dans le cadre du cours de notre Professeur Néna Kraguly “le Scandale dans l’Art” que nous faisons cette visite.

Christian Boltanski expose actuellement une installation monumentale que nous découvrirons à la fin du parcours.

Photos : Ténimba Kaba

We cannot display this gallery

Bonanza à la Fondation Cartier, par Susan Sperling

Mercredi dernier, je suis allée à une exposition de la Fondation Cartier pour l’art contemporain.  La Fondation Cartier est un musée avec des expositions d’art sur des sujets différents.  Il n’y pas de collection permanente ; tout le musée change quand les expositions changent.  La Fondation Cartier est dans un bâtiment très grand et tout en verre.  Il y a un mur, aussi, qui sépare le musée de la rue.  Ça crée le sentiment d’être dans un jardin, isolé du monde.  Le thème dans la Fondation Cartier maintenant est la disparition des gens dans le monde et la lutte de certaines populations très petites pour continuer et vivre.  Il s’agit, aussi, de l’état de l’environnement et du monde maintenant et les effets des changements de l’environnement.
L’exposition que j’ai vu mercredi soir s’appelle « Bonanza ».  Il s’agit d’une ville au Colorado.  Il y a cent ans, douze cent personnes ont habité dans le village de Bonanza.  C’était une ville pour les mineurs d’or.  Mais maintenant, il y a seulement sept habitants à Bonanza.  Le film que j’ai vu a parlé des relations entre les gens de la ville et de l’histoire de la ville.  Il n’y pas beaucoup à faire à Bonanza.  À cause de ça, les gens créent les rumeurs et les luttes qui n’existaient pas dans une ville normale.  La jalousie et les mauvais sentiments se sont mélangés et ont occasionné un procès qui a eu pour résultat la fin de la ville.

Le VWPP en banlieue – pour l’art !

Voici ce qu’ont dit les étudiants du VWPP venus à Vitry sur Seine pour visiter le MAC/VAL (suivi d’un repas ensemble au restaurant en face):

“J’étais complètement éblouie par le MAC/VAL – j’adore l’espace, l’architecture, mais surtout les expositions très innovatrices et intelligentes.”

“C’était intéressant de partir de Paris pour voir une exposition: j’avais l’impression que la ville (banlieue) essayait d’augmenter la culture là-bas. J’aimais beaucoup comment les installations étaient en contact avec le bâtiment, notamment les cercles rouges.  Je pense que l’architecture était parfaite pour encadrer des œuvres contemporaines, avec les murs blancs et les lignes droites.”

“Je suis ravie d’avoir vu le MAC/VAL.  C’est un musée dont j’avais entendu parler mais pas encore visité.  Notre guide était formidable et la collection très intéressante (et le but du musée est super important.)”

“…L’idée, l’espace, l’art, tout était très beau. (Aussi le déjeuner était apprécié et fabuleux.)”

Nous avons franchi le périphérique pour nous aventurer en très proche banlieue parisienne pour une visite-conférence du MAC/VAL (le Musée d’Art Contemporain du Val de Marne ) pour découvrir: l’art contemporain à la portée de tous, ouvert sur le quartier et ses populations diverses.  Premier arrêt à l’exposition “Je reviendrai”  ”Voyager, partir, quitter, emporter, imaginer, rêver, espérer, chercher, trouver, fabriquer, réaliser, revenir… des verbes d’action qui jalonnent ce troisième parcours de la collection, et qui racontent au fil des œuvres
une histoire de l’art et de la vie.”  Deuxième arrêt ”Léger vent de travers « ; cette exposition de Noël Dolla est sa première grande exposition en France.  Un détour fabuleux pour ces étudiants étrangers à Paris qui a marqué leur séjour d’étude et leur compréhension de l’art contemporain et de la banlieue parisienne. (photo de M. Verillaud, texte L Fleury)

Jeff Koons à Versailles, par Abby Blake

Photo : Abby Blake

Paris est la ville parfaite pour moi parce que je suis étudiante en histoire de l’art.  Ici, tous les types d’art, anciens et contemporains, sculpture, peinture, architecture, sont toujours très proches et aussi très accessibles.  Le week-end dernier je suis allée à Versailles avec deux de mes amies.  C’était un voyage court par le RER.  Quand nous sommes arrivées, nous nous sommes promenées jusqu’au château.  Quand je l’ai vu pour la première fois, j’en ai eu le souffle coupé ! C’était merveilleux !  Nous avons exploré les jardins pendant une heure, et nous avons loué un petit bateau pour avoir une expérience assez « royale » et tellement amusante.

Ensuite, nous sommes entrées au château pour visiter les salles de Louis XVI et sa famille.  Ils étaient très riches et ont vécu de manière luxueuse et ostentatoire, mais ma partie préférée était l’exposition de Jeff Koons, le sculpteur américain, dans les couloirs et les salles du château.  La juxtaposition de ses sculptures contemporaines métallisées, des sujets comme Michael Jackson, avec les vieilles peintures et meubles du roi était vraiment osée mais magnifique.  De plus, il y avait aussi des éléments unifiant les deux univers : des créations bizarres, impressionnantes, et décoratives.  Donc j’ai beaucoup aimé ma visite à Versailles, pour le château et ses merveilles mais aussi pour l’exposition d’un de mes artistes préférés !

Photo : Abby Blake

Photo : Abby Blake