Fin de semestre

Au mois de mai, l’arrivée des beaux jours marque aussi la fin du séjour des étudiants du VWPP à Paris. C’est à cette occasion que le programme a proposé à ses étudiants deux soirées pour fêter la fin du semestre, dans des lieux emblématiques de la vie intellectuelle des années 1920.

 

Cocktail au café Sélect

Brasserie incontournable du quartier Montparnasse, autrefois fréquentée par Fitzgerald, Hemingway ou encore Picasso, c’est au café Sélect que les étudiants, leurs hôtes et le staff du VWPP se sont retrouvés autour d’un buffet généreux.

Nous avons été reçus par Katy Sroussy, galeriste, qui fait vivre la galerie d’art située à l’intérieur du café, et a accueilli en stage deux étudiants du programme, Alex et Emma, pour les initier aux métiers de l’art.

Voici quelques photos de la soirée :

Photographies exposées : Bernard Bailly – « Nocturnes en Sancerrois »

 

Dîner d’au revoir à la Closerie des Lilas

Quelques jours plus tard, le dîner d’au revoir se tient à la célèbre Closerie des Lilas où nous sont servis des mets raffinés : fruits de mer, foie gras, homard… Pour une vaste majorité, c’est aussi l’occasion de goûter le fameux steak « Hemingway » : un filet de bœuf tendre flambé au Bourbon, servi avec une délicieuse sauce au poivre et accompagné de ses pommes Pont-Neuf. La légende dit qu’il s’agissait du plat favori d’Hemingway. Et pour terminer ce festin, une farandole de desserts colorés et goûteux.

C’est sur ces belles notes gastronomiques que le semestre du Printemps 2015 s’est achevé. Bon retour à tous les étudiants !

Voyage culinaire avec Kialatok

Ce semestre, pour la première fois, les étudiants du VWPP ont eu la chance de mettre la main à la pâte au cours d’un atelier de cuisine qui s’est tenu dans l’une des grandes salles de Reid Hall. Le but de cet atelier : découvrir la richesse culturelle et la diversité de la France d’aujourd’hui à travers la gastronomie marocaine et sénégalaise.

affiche-kialatok

C’est l’équipe de Kialatok, entreprise spécialisée dans les cours de cuisine du monde, qui nous accueille autour d’un apéritif aux couleurs locales : côté Sénégal, c’est jus de bissap (jus de fleurs d’hibiscus) et chips de banane plantain tandis que côté marocain, on opte pour un délicieux thé à la menthe accompagné de crêpes de semoule. Martine et Asmâa, les cuisinières de la soirée, nous offrent ainsi un aperçu de leur talent culinaire !

Il est temps pour le groupe d’étudiants de se diviser en deux : d’un côté de la salle, Martine propose de préparer un mafé de poisson (le mafé est une sauce à base de pâte d’arachide) tandis qu’Asmâa enseigne à ses apprentis cuisiniers la recette du couscous végétarien. Chacun participe : pendant que certains épluchent, lavent, coupent les légumes frais qui abondent sur les tables, d’autres mélangent et mixent. Les casseroles chauffent et bientôt l’odeur des épices imprègne les narines.

Tandis que les plats mijotent, les groupes changent de table et s’attèlent à la préparation d’une seconde recette. Avec Martine, les étudiants se lancent dans la préparation d’un jus de gingembre à l’ananas qui accompagnera les plats tandis qu’Asmâa propose une recette sucrée avec les briouates aux amandes et au miel.

Avant de passer à table, quelques pas de danse sont au menu ! Chaque groupe partage avec l’autre la danse apprise lors de la préparation du premier plat. Le mafé et le couscous ont eu le temps de cuire : les étudiants, affamés, ont alors le plaisir de déguster ce qu’ils ont eux-mêmes préparé. Et si l’on en croit les assiettes vides à la fin du repas, c’était plutôt savoureux…

Réagir sur le déjeuner au lycée hôtelier

NORRIS Christina
Le 12 février, 2012
Réagir sur la France : Réagir sur le déjeuner

J’ai trouvé que le déjeuner à l’école hôtelière était excellent. On a commencé par un feuilleté de fruits de mer aux poireaux. C’était la première fois que je goûtais un feuilleté, et il m’a vraiment plu. C’était croustillant à l’extérieur, tendre à l’intérieur, totalement savoureux. Puis, comme plat principal, on a eu du poulet cocotte avec de la garniture « grand-mère ». Le poulet était exquis, comme les légumes. C’était clair que les étudiants qui nous servaient ont découpé le poulet avec délicatesse. Comme dessert, les élèves nous ont servi de la salade de fruits. La combinaison des fruits sucrés comme l’ananas et des fruits acides comme la groseille s’est avérée très bien. Dans l’ensemble, j’étais impressionnée par le repas et surtout les jeûnes cuisiniers et serveurs. J’ai bien mangé et trop !

Dégustation de fromages à la Fermerie

mercredi 25 janvier 2012

Des étudiants du programme Vassar-Wesleyan à Paris sont allés à la fromagerie connue sous le nom de « La Fermerie » pour participer à une dégustation de fromages. Propriétaire de la fromagerie et expert en la matière, monsieur Charles Varin-Bernier a partagé ses connaissances en ce qui concerne le processus de fabrication du fromage et comment le déguster. Un excellent moment dont nos papilles se souviennent encore.

We cannot display this gallery

Soirée galette des rois

Vendredi 20 janvier 2012:

Étudiants du VWPP, étudiants du lycée Guillaume Tirel et familles d’accueil se sont réunis autour de somptueuses et délicieuses galettes des rois soigneusement préparées dans les cuisines du lycée hôtelier. Qui a eu la fève? La réponse en photo ci-dessous!

We cannot display this gallery

Dégustation de fromage

Jeudi 13 octobre:

Le 13 octobre, nous avons assisté à une dégustation de fromage dans une fromagerie qui s’appelle La Fermerie à Levallois-Perret. Monsieur Charles Varin-Bernier, fromager et propriétaire, nous a accueilli, et nous a expliqué le processus de fabrication du fromage. Il me semble que c’est un processus délicat et il faut le suivre à la lettre avec beaucoup de soin et d’expérience. Nous avons dégusté une dizaine de types de fromage provenant de différentes régions. Mon fromage préféré était le pavé d’Auge. D’origine Normande, c’est un fromage meuble et crémeux. Pendant la dégustation, j’ai gouté le Roquefort pour la première fois- c’était très fort certes mais pas mal. À l’avenir je vais l’ajouter dans mes recettes de salades et pâtes.

Yvonne Lin (étudiante au VWPP, Fall 2011)

We cannot display this gallery

Lycée Hôtelier Guillaume Tirel

Lycée hôtelier

Lundi 10 octobre, nous avons déjeuné au Restaurant Gastronomique l’Astérie du Lycée Hôtelier Guillaume Tirel. Ce fut une formidable occasion de faire connaissance avec la gastronomie française et de parler anglais avec les étudiants qui nous servirent durant le repas. Notre déjeuner commença par un apéritif, composé de champagne et de cognac, agrémenté d’un morceau de peau d’orange et de sucre roux. Pour le hors d’œuvre, nous avons dégusté un tartare de tomates avec de la glace au citron. Ensuite, nous fut servie l’entrée : un œuf poché à la fondue de lentilles. Un régal. Puis vint le plat principal, également délicieux : du poulet indien et Parmentier, où dominaient deux couleurs, le blanc et le orange (la purée de patates et celle de carottes). Enfin, les étudiants ont préparé devant nous le dessert : des bananes flambées à l’alcool fort, avec du sucre et du citron. Je fus impressionnée par le professionnalisme des serveurs et l’esthétique des plats. Le goût et le visuel étaient en parfaite harmonie. On aurait cru que les plats étaient préparés par des cuisiniers professionnels.

Après le déjeuner, nous avons parlé avec une de nos serveuses, âgée de seize ans. Elle nous a raconté qu’elle suivait plus de 40 heures de cours par semaine, et qu’elle faisait une heure de trajet entre le lycée et chez elle. Elle nous a précisé que les cours étaient souvent physiquement fatiguant parce que les étudiants devaient rester debout. Je fus étonnée des efforts qu’il fallait accomplir pour réussir dans ce lycée. Ce qui en fait n’est pas étonnant si l’on songe que beaucoup d’étudiants deviendront plus tard serveurs ou chefs dans les plus grands restaurants parisiens…

Bingxin Wu (étudiante au VWPP, Fall 2011)

Lundi 10 octobre, je suis allé au Restaurant Gastronomique du Lycée Hôtelier avec le professeur Graille, Madame Fleury, Koko, Bingxin, Yvonne et son tuteur. L’expérience fut merveilleuse parce que le repas était délicieux, comme toujours dans ce Lycée, et les étudiants étaient gentils. Notre repas débuta par un apéritif, suivi d’un hors d’œuvre, d’une entrée, d’un plat principal et d’un dessert. L’apéritif était une boisson composée de cognac et de champagne, avec un peu de sucre et un morceau de peau d’orange. Le hors d’œuvre était un plat avec des tomates qui étaient décorées avec du tartare. L’entrée se composait de lentilles avec un œuf poché au milieu du bol. Ce plat était magnifique ! Le plat principal était du poulet avec des carottes et une purée des pommes de terre. Bien sûr, le plat principal était splendide. Nous étions rassasiés lorsque notre serveur a emporté le dessert : de la glace avec des bananes flambées. Le repas était extraordinaire et j’encourage tous les étudiants à aller au Lycée Hôtelier.

Le Lycée est une institution qui est intéressante parce que les étudiants ont la possibilité d’apprendre beaucoup de choses sur les cours et la cuisine. En plus, ils ont l’opportunité d’utiliser leurs habiletés dans une situation concrète. Après être allé au lycée, je me suis rendu compte que les étudiants travaillaient très dur et qu’en fait, il était pour eux difficile de parler en anglais à un étranger. J’accomplis un stage au lycée où j’aide un professeur qui enseigne l’anglais aux étudiants. J’aime mon stage car il est enrichissant. Au début, les étudiants étaient timides ; ils avaient peur de parler anglais avec un mauvais accent ou pensaient qu’ils ne pouvaient pas bien parler, ce que je ne crois pas. Maintenant, ils sont aimables avec moi et j’aime y aller. Pour eux, parler anglais avec un étranger relève du défi. Leur situation est surtout rendue difficile la première fois où ils doivent accomplir leur travail avec des étrangers ; parler en anglais les rend alors nerveux. À mon avis, les étudiants sont excellents et accomplissent le meilleur qu’ils puissent faire. Ils essayent d’être professionnels. Leurs professeurs sont très stricts mais très sympathiques et donc leur enseignent les choses correctement. En conclusion, ce Lycée est une excellente institution, culinaire et culturelle, que je visiterai avec grand plaisir une nouvelle fois avant de quitter Paris !

Justin Chin (Étudiant au vwpp, Fall 2011)

We cannot display this gallery

Atelier de cuisine et de photographie gastronomique, par Kanyakrit Vongkiatkajorn

Combien de temps faut-il pour préparer un repas gastronomique?

La réponse : trois heures.

Le lundi 7 Mars j’ai eu l’opportunité d’assister à un atelier de cuisine au Lycée Hôtelier Guillaume Tirel pour prendre des photos. L’atelier faisait partie d’un projet de design et cuisine avec une autre école de design à Paris. Chaque étudiant de Guillaume Tirel avait un partenaire de l’école de design, et ensemble, ils créaient des nouvelles recettes de cuisine française traditionnelle avec un important changement : chaque plat doit pouvoir être mangé à la main.

L’atelier était donc très intéressant et vivant. Les étudiants ont travaillé pendant toutes les trois heures de l’atelier, sans pause, pour arriver à un produit final qui est très, très petit, mais extrêmement nouveau. J’étais très contente d’avoir vu les étudiants en train de cuisiner et travailler, et bien sûr, de comprendre comment est faite la gastronomie française.

Texte et photos : Kanyakrit Vongkiatkajorn

We cannot display this gallery

Excursion en Champagne

Le 19 mars, nous sommes partis en Champagne pour découvrir la région et ses trésors ! Nous avons visité les caves Mercier à Epernay – une visite très intéressante suivie d’une dégustation – puis nous nous sommes rendus à Reims pour explorer la ville où étaient sacrée les Rois de France Capétiens. Étaient aussi présents Anne-Sophie, qui sera FLTA à Vassar l’année prochaine, et Alexis et Julie, qui seront FLTA à Wesleyan.

Photos : Cécile Ehrhart

We cannot display this gallery