Excursion à Reims

C’est sous un ciel dégagé et une promesse de beau temps qu’un petit groupe d’étudiants du Printemps 2015 a quitté la gare de l’Est pour participer à l’excursion à Reims organisée par le VWPP.

La ville de Reims occupe une place d’importance dans l’histoire de France : c’est dans sa cathédrale que les rois de France ont été sacrés pendant plus de 1000 ans. On la surnomme d’ailleurs la cité des Sacres. Très endommagée pendant les bombardements de la Première Guerre mondiale, Reims fut reconstruite dans l’entre deux guerres dans des styles architecturaux hétéroclites, parmi lesquels de beaux exemples de l’architecture Art Déco.

La journée commence par une visite guidée du vieux centre à pied : cathédrale, bibliothèque Carnegie, vestiges de la période gallo-romaine… Nos déambulations nous offrent une vision assez complète de l’histoire de la ville.

Nous nous arrêtons ensuite pour déjeuner dans un petit restaurant tout près du marché couvert. Malgré la qualité des assiettes, la lenteur du service nous met presque en retard pour notre activité de l’après-midi : la découvert des caves de la maison de champagne Pommery.

Nous arrivons juste à l’heure et descendons les quelques centaines de marches qui conduisent aux 18km de caves du domaine, où sont entreposées plus de 20 millions de bouteilles de champagne ! Nous apprenons les différentes étapes de la fabrication du champagne avant de remonter à la surface pour goûter le champagne Brut Royal, spécialité de la maison.

Il était ensuite temps de revenir à Paris !

Une journée à Chantilly

Le domaine de Chantilly, situé à quelques dizaines de kilomètres au nord de Paris, se compose d’un château bâti au XVIème siècle, qui abrite la deuxième collection de peintures anciennes après celle du Louvre, et d’un immense parc de plusieurs hectares. C’est sous un ciel menaçant que les étudiants du VWPP arrivent devant les grilles du domaine encore closes, le matin du samedi 14 février.

La journée débute par la visite guidée du château, dont l’architecture a beaucoup évolué au fil des siècles. Le « petit château » est la partie la plus ancienne de l’ensemble, tandis que le « grand château » est une extension bâtie au cours du XIXème siècle.
La visite s’ouvre sur une magnifique bibliothèque aux milliers d’ouvrages, dont certains sont, encore aujourd’hui, à disposition exclusive des universitaires et des chercheurs. Puis, on découvre les grands appartements aux décors XVIIIème, aux dorures omniprésentes. On conclut par la découverte des galeries de peintures où sont exposées des œuvres variées par de grands maîtres comme Raphaël, Botticelli, ou encore Ingres.

Vient ensuite l’heure de déjeuner dans les anciennes cuisines de Vatel, en bonne compagnie car les FLTAs (French Language Teaching Assistants) qui partiront à Wesleyan et Vassar en 2015/2016 ont accompagné le groupe afin de faire la connaissance des étudiants.

La journée se termine par une promenade dans le parc et par une visite à ses insolites habitants : une vingtaine de wallabies, qui ajoutent une touche exotique aux jardins imaginés par André Le Nôtre.

Merci à Brianna pour ses photos du fameux gâteau au chocolat accompagné de crème Chantilly !

Fondus de raquette : excursion dans le Jura

Deux jours à la montagne : c’est ainsi que s’est achevé le premier mois d’orientation des étudiants du VWPP. L’objectif ? Quitter Paris pour le Jura, afin d’apprendre à mieux se connaître, mais aussi de profiter d’un séjour dans la nature pour découvrir de nouveaux aspects de la culture française, loin de la ville.

rochejeanNous arrivons à Rochejean le soir du vendredi 23 janvier, dans le froid et sous la neige, et nous installons à l’hôtel des Gentianes pour deux nuits.


Rochejean est un petit village situé dans le massif montagneux du Jura situé à 907m d’altitude au pied du Mont d’Or, sur la rive gauche de la rivière Doubs. Le village fut fondé par Jean de Chalons, Sire de Salins qui jeta les fondements d’un château sur la « Roche de Alpe » qui devint alors Rochejean en l’année 1267. Le village est à quelques kilomètres à peine de la frontière suisse. Actuellement, 634 habitants dénommés Brigands logent sur la commune.


Le lendemain, le départ est fixé à 8h20, pour une visite matinale de la fromagerie Arnaud, située sur la commune voisine de Longevilles. En effet le fromage se fabrique très tôt, juste après la traite des vaches, à partir de 5h du matin environ. Pour entrer dans les ateliers de fabrication, chacun doit revêtir une combinaison blanche par mesure d’hygiène. Puis nous entrons dans les ateliers où sont fabriqués, selon les périodes de l’année, Mont D’Or, Comté ou Morbier. Ces trois fromages sont des Appelations d’Origine Contrôlée (AOC), label qui garantit l’origine de produits alimentaires traditionnels, issus d’un terroir et d’un savoir-faire particulier.

 

Nous assistons en direct à la fabrication du Comté, fromage à pâte cuite pressée.

Le lait, auquel on ajoute par étapes des ferments lactiques et de la pressure, est remué et chauffé progressivement jusqu’à ce que de gros grains de lait caillé se forment. On verse alors ces grains dans de grands moules qui vont donner sa forme définitive au fromage. On obtient la croûte en frottant le fromage avec du sel.

raquetteNous quittons la fromagerie pour chausser les raquettes en compagnie de nos guides, Yannick et Jacotte, qui nous encadrerons pendant les deux randonnées du séjour.

Pour ce premier jour, direction le Mont d’Or, qui culmine à 1463m d’altitude et fait office de frontière avec la Suisse. L’effort de la montée est récompensé par la vue sur les Alpes et le Mont Blanc, quelques minutes seulement avant que la neige ne se remette à tomber en plongeant le sommet dans un brouillard épais. Nous redescendons vers l’Auberge de la Grangette qui offre, à flanc de montagne, un abri bienvenu ! Le déjeuner se compose de produits locaux : charcuterie jurassienne, röstis, tarte aux myrtilles, vin du Jura…

Nous ressortons dans le froid afin de regagner le car, puis l’hôtel, où nous attend pour le dîner une réconfortante fondue comtoise.

La randonnée du deuxième jour se fait en cercle autour de Rochejean, et permet au groupe d’observer des traces de sanglier et de chevreuil au pied des arbres. Au bout de deux heures de marche, il est déjà temps de revenir vers l’hôtel et de quitter le Jura, afin de revenir à Paris juste à temps pour le début des cours.

Photos : merci à Brianna Reed et Maimouna Siby + Camille Hanuise